Coups de gueule, coups de coeur, mes écrits de traverse,  questionnements et prises de conscience...du moment

15 septembre 2017

Ignominie

  Nathan, l’éditeur pour qui travaillent un certain nombre de mes collègues, dont j’espère qu’ils cesseront à jamais de mêler leurs noms au sien, vient de sortir un livre de maths à destination de classes de terminales ES et S dont l’un des exercices vise à déterminer la suite géométrique associée aux nombres de migrants arrivés dans une île de la Méditerranée pour in fine, trouver le nombre total de migrants en fin de période – la précision d’arrondir à l’unité étant donnée à la dernière question. Comment oser imaginer se... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2017

Tranche de vie de prof

Les 2èmes années de bts sont adorables; ils savent que je vais partir à la retraite fin décembre et que je ne pourrai pas, contrairement à ce que  j’avais pensé, revenir en janvier finir l'année avec eux, six heures par semaine. Parce qu'on ne peut pas travailler pour son ancien employeur dans les six mois qui suivent la retraite. Ils m'ont proposé de me payer chacun 5 euros par heure pour que je continue à leur faire cours. Ils ont plaisanté sur le fait que ce ne serait pas déclaré et que ce serait tout "bénéf" pour moi! ... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 23:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 avril 2017

Lutins

  S’en aller doucement, laisser filer au ciel les nuages en dentelles, et marcher lentement en longeant le ruisseau.Penser à l’enfant, cette petite fille qui plongeait son regard dans l’infini du ciel.Penser à cet enfant, mon fils,  pensant qu’il pouvait être le rêve d’un plus grand que lui.Entendre encore la voix ferme et tranquille des anciens étudiants parler de l’avenir,  avec au cœur l’espoir qu’il se tisse de nos mains réunies.Lire avec effarement les insultes.Entendre ces cris surgis d’entrailles nauséabondes... [Lire la suite]
Posté par Une vie de prof à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2016

Ils avancent

Au milieu des décombres, parée de haillons, elle s’avance,Sur son front des lambeaux de nuagesLe sang a séché aux semelles de ses pauvres souliersSon oreille croit entendre encore la voixDe ceux qui se noyèrent aux eaux sombres des mersDe ceux que les mines engloutirentDe ceux, gisant aux champs d’horreur, guettés par les corbeauxSes yeux, devenus écrans des scènes des violencesFaites à l’homme par l’hommeÀ la femme par l’hommeAux adultes aux enfants.Devant ses yeux défilent ces blessés et ces morts. De ses yeux perlent et... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2016

Chants d'oiseaux

Dimanche matin pluvieux.Une nuit de pleine lune et d’orage tonitruant mêlés pour un cocktail vitaminé propre à tenir en éveil tout être normalement constitué.Douceur. Le piquetis de la pluie sur les feuilles. Les arbres s’ébrouent. Une petite bruine en rideau estompe délicatement le lointain.Foison de verts.Les pivoines se penchent vers la terre, gorgées d’eau ; leurs opulentes corolles ne supportent pas le moindre caprice du temps. Leurs pétales emmêlés dégoûtent à goûtent.S’en remettront-elles ? Dans ce silence, et ce... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2016

Chanter son chant

Il y a ce qui se manifeste d’instant en instant et qui créé la trame des jours, les évènements, ceux que l’on provoque, ceux auxquels on assiste, impuissant, démunis, ceux qui nous remplissent de joie, d’espoir et ceux qui nous font douter de l’humain.Il y a ces miettes de vie, ces brins de rien, un chat qui dort, un chat qui va s’endormir dans son dernier sommeil après dix huit ans partagés. C’est quoi le temps pour un chat ?Se pourrait-il que ces dix huit années n’aient été pour lui que le recommencement jour après jour d’une... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2016

Taille critique

Lisant la Bible, enfant, sans personne pour me l’expliquer, j’étais fascinée par certaines phrases. J’aimais particulièrement celle du levain dans la pâte. C’est drôle, je ne comprenais pas, mais ça me touchait profondément. Je trouvais que c’était beau.Si tout le monde n’est pas chrétien et tant mieux qu’il y ait en ce domaine de la diversité, tant mieux qu’il existe des agnostiques farouches et des athées respectueux du chemin des croyants, pourvu que chacun ouvre dans sa vie, dans son cœur une dimension de spiritualité, tout le... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2016

Rajouter une perle au collier

Goutte à goutte le ciel en perfusion à la terre.Le gris d’en haut sur le brun d’en basLa nature se lave.Tout est calme et patient. La ville est loin et son tumulte évanoui. Souvenirs des murs de l’Opéra, jeudi soir. Et ce ciel de Paris en majesté, le soleil caressant les nuages.L’ange là haut d’or laisse éclater sa gloire.Le pointillé des phares dessine le trajet.Chacun se presse pour regagner son nid. Ils ne voient pas le ciel. Ils ne regardent pas. Ils ne se regardent pas, perdus dans leur à-venir : les enfants, le repas, le... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2016

Justice ou miséricorde

Ils sont nombreux les Norbert Marot qui sévissent dans le feutré des quatre murs des maisons, en France ou bien ailleurs. Des hommes à peine dégrossis. Restés à l’état d’enfants dans un corps d’homme, avec la force d’un homme. Sûrs de leur bon droit et de leur toute puissance.  Malheur à qui viendra se placer sur le chemin s’il ne leur plait pas qu’il y soit. Pour quelque raison que ce soit.Normal avant cinq ans, s’il perdure, ce sentiment d’être les rois du monde fait de l’homme un sociopathe ou un psychopathe.Tout est permis.... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2016

Le chaos et le papillon

Le chaos précède toujours un nouvel équilibre, m’a appris une amie scientifique. Et il faut donc en passer par là pour se transformer.Ouvrir un cocon avant que le papillon ne soit prêt à en sortir, c’est s’exposer à voir un être hybride, plus tout à fait chenille, pas encore papillon. Un innomé qui ne pourrait survivre ni comme chenille, ni comme papillon. Innomé que l’on appelle toutefois chrysalide.Et pourtant dans le programme de vie de la chenille, la totalité des compétences du papillon est enregistrée. Mais à mi-parcours, dans... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,