Coups de gueule, coups de coeur, mes écrits de traverse,  questionnements et prises de conscience...du moment

02 avril 2018

Maître ou ne pas maître!

Petite conversation avec ma soeur hilare qui venait d'écouter les actus et d'entendre que quelqu'un organisait des stages pour apprendre aux gens à aller se connecter à des arbres. Il faut dire que ma soeur n'a pas empilé comme moi stage sur stage et qu'elle a encore une fraîcheur que je n'ai plus -même si elle non plus n'est plus une perdrix de l'année :D Adoncques elle me suggérait d'organiser des stages, vu tout ce que je sais faire et comme ce serait payant les gens viendraient. Car en fait, le fait de payer semble une garantie... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2018

L'homme qui saluait le soleil

  Sortie à pied entre deux ondées, sans plus d'ambitions que de marcher suffisamment longtemps pour prendre l'air, je regardais les arbres et arbustes en floraison, magnolias, forsythias, pommiers du japon, et puis là-haut le ciel bien chargé mais néanmoins encore bleu par endroits avec le soleil encore visible. De loin, je vois un homme sortir de chez lui, se tourner vers l'ouest, s'incliner, les mains jointes comme le font les orientaux puis se diriger vers sa boîte aux lettres. Visage d'extrême-oriental. Je m'approche de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

Jeudi saint, pas d'espèces

Conversation surréaliste à un guichet de la RATP hier. Je voulais payer un carnet de tickets en espèces: moins j'utilise ma carte bancaire et plus je suis contente. L'homme au guichet me dit ah! non, c'est en carte bancaire qu'il faut régler. Moi: je n'aime pas ça, vous ne prenez plus les espèces. Lui: de toutes façons, nous sommes jeudi saint. Alors... Moi: ah ouiiiii, c'est sûr (c'est le jour où les chrétiens se souviennent de la trahison de Judas pour quelques pièces d'argent- d'or? et s'abstiennent de se servir d'argent) Lui:... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2018

Contrepoint

Jour gris. Gris de pluie. Certains enterrent leurs morts. D'autres vont passer un scanner parce que les marqueurs tumoraux sont mauvais. Gris de honte. Une vieille femme a été assassinée pour son appartenance à une religion. Gris de tristesse. Une jeune femme, nièce d'amis, 25 ans, se bat contre un kyste dont l'enzyme qu'il contient attaque son pancréas. Gris de peur. L'homme se méfie de l'homme, partout sur la terre. Le lycée autogéré de Paris a été attaqué par des militants d'extrême droite. Contre ce gris, en contrepoint, les... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2018

Rencontres au fil de l'eau et de la terre

Petite marche à pied de 3 kilomètres, pour aller chercher deux endives et 500 gr de champignons. On m'a d'abord fait un signe gracieux. Puis j'ai croisé une dame qui cherchait une association qui donne des cours de FLE, ce qui m'a permis de découvrir un centre socio-culturel qui propose des réunions philo, des réunions gâteaux, et les fameux cours de FLE (ça, ça m'intéresse: pas besoin de prendre la voiture pour aller donner de mon temps). Puis j'ai rencontré une autre dame à la caisse qui était venue acheter un paquet de gros sel... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2018

Le destin des autruches

Il y a tant de choses choquantes à partager que j'hésite à le faire, ayant peur de lasser. Et pourtant il faut bien savoir ce qui se passe au beau milieu du silence assourdissant de nos préoccupations, de nos medias, de nos soirées au spectacle, de nos conférences de développement personnel, de rencontres avec des éveillés auto-proclamés, de nos divertissements, de nos projets... Enfin, je crois que ce serait bien que l'on sache pour que l'on s'interroge à des alternatives. Sur le mur d'une amie hier- sur le mur, c'est à dire, sur... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2018

Un homme de coeur

Jolie rencontre ce matin. Partie à pied au marché – trois kilomètres et demi tout de même- pour faire un peu d’exercice : oui, parce que je ne supporte pas le début de l’idée de mettre un survêtement pour aller courir, ni de m’installer sur un vélo d’appartement, ni un vrai vélo- j’ai peur, ni d’aller m’enfermer pour faire de la muscu, ni de retrouver des ptites dames de mon âge pour rigoler ensemble en faisant du tai chi ou autres pilates, bref, je me suis dit que marcher régulièrement n’était pas une si mauvaise idée. Même... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2017

Ignominie

  Nathan, l’éditeur pour qui travaillent un certain nombre de mes collègues, dont j’espère qu’ils cesseront à jamais de mêler leurs noms au sien, vient de sortir un livre de maths à destination de classes de terminales ES et S dont l’un des exercices vise à déterminer la suite géométrique associée aux nombres de migrants arrivés dans une île de la Méditerranée pour in fine, trouver le nombre total de migrants en fin de période – la précision d’arrondir à l’unité étant donnée à la dernière question. Comment oser imaginer se... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Tranche de vie de prof

Les 2èmes années de bts sont adorables; ils savent que je vais partir à la retraite fin décembre et que je ne pourrai pas, contrairement à ce que  j’avais pensé, revenir en janvier finir l'année avec eux, six heures par semaine. Parce qu'on ne peut pas travailler pour son ancien employeur dans les six mois qui suivent la retraite. Ils m'ont proposé de me payer chacun 5 euros par heure pour que je continue à leur faire cours. Ils ont plaisanté sur le fait que ce ne serait pas déclaré et que ce serait tout "bénéf" pour moi! ... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 23:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 avril 2017

Lutins

  S’en aller doucement, laisser filer au ciel les nuages en dentelles, et marcher lentement en longeant le ruisseau.Penser à l’enfant, cette petite fille qui plongeait son regard dans l’infini du ciel.Penser à cet enfant, mon fils,  pensant qu’il pouvait être le rêve d’un plus grand que lui.Entendre encore la voix ferme et tranquille des anciens étudiants parler de l’avenir,  avec au cœur l’espoir qu’il se tisse de nos mains réunies.Lire avec effarement les insultes.Entendre ces cris surgis d’entrailles nauséabondes... [Lire la suite]
Posté par Une vie de prof à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]