Là où se trouve mon souffle, ce qui anime ma vie, qui me fait tenir debout, et me conduit vers l'à-venir, et dont les racines s'inscrivent dans les traditions millénaires de l'Orient et de l'Occident.

16 avril 2017

Saisissement

Saisie par une phrase au détour d’une lecture.Saisie. De ces saisissements qui, dans l’instant, suspendent toute pensée, tant la gravité de la prise de conscience court circuite le raisonnement, envahit l’intellect, débranche le fonctionnement mental. De ces saisissements qui sont sidération.Sidération, ce mot rempli d’étoiles, piquetées sur le silence bleu nuit d’une pensée enfuie.Une phrase que j’ai déjà oubliée dans sa formulation exacte : je ne parviens jamais à mémoriser la forme, je ne retiens que l’esprit des textes. Le... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2016

Les eaux de mars

Des océans furieux, je garderais l’écume, celle qui s’abandonne aux rochers en longue chevelure, celle qui mousse aux sables des plages solitaires, celle qui s’élance, sans douter, à l’assaut de l’azur en gerbe immaculée. Des sources bien cachées, ce serait le glou glou, ce murmure silencieux de toutes les forêts, ce soupir discret, ce rêve de grand large, cette voix tendre et douce pour le voyageur hésitant. Des étangs, ce serait leurs fonds sombres et noirs qui s’éclairent de lueurs émeraude quand le fils de l’homme attend,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2016

Le chant du monde

https://www.youtube.com/watch?v=_FkiD5nR-Os Une voix, la nuit, l’enrougi d’un feuDes yeux ardents, la lueur de la flamme,Minuscule dans la pupille.Cercle noir de braise, miroir qui voit. Le son appelle les esprits de la savane et de la steppeSoudain, le lion, le loup, présencesLe ricanement des singes dans la canopée.Frottements, sifflements et passe le ventre du serpent. L’homme offre sa voix aux sans voix.Et puis le chant du vent, des grandes chutes d’eau,Fracassées au rocher, loin, si loin, là-bas, si bas. L’homme, un autre, de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 février 2016

Vision

Au point du jour naissant, j’étais allée marcherPieds nus dans la rosée.L’herbe était pailletée d’un tapis de diamants,Les araignées filaient pour secouer leurs toilesAu sol des taches d’ombre et la lumière en traits.La peau de l’étang lisse s’offrait, miroir au cielJe vis deux fois alors se lever le soleil, sa caresse rougie aux flancs des lourds nuages reflétée en écho par la fidélité de l’eau. Révélée par la brume, elle marcha vers moi, comme flottant dans l’air au beau milieu des flots, mains légères et voiles évanescents... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2016

Passeurs de mots

Le silence se fait. Le cœur de la maison palpite doucement.Comme une transition entre le monde et moi.Et le silence parle et chuchote sa joie. Tout est là, donné, aux mains ouvertes et vides, aux cœurs en grotte chaude, aux yeux tournés vers l’intérieur comme ceux des tableaux de Modigliani.Plus besoin de prendre ou de saisir à qui sait accueillir.Les mots flottent dans l’air sur des rubans de soie, tissant une canopée bruissante de leur chant.Ecouter puis entendre. Ecouter de tout son être et puis tourner en soi la clé de la porte... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 février 2016

Silence

https://www.youtube.com/watch?v=kNWX_XWsNYY Le silence comme une voile caressée par le ventSouple, lisse, empli de murmures et de chuchotis,Le silence après l’enfilade des mots, des ditsS’installe, enfle, s’étire, se pose, s’étendMatière vivante, toile tremblante encore de nos voixDe nos souffles mêlés, du doux de nos soupirs. Le silence devenu vague, flotte le bateau de nos différends, en lui tout se résoud, s’absorbe, s’absout, ton regard plongé dans le profond du mien, le mien noyé dans l’eau claire du tien. Échange de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 février 2016

Cultiver l'unique

https://www.youtube.com/watch?v=rVpMluGD4Sc Là, sur le parking des gitans, m’a dit Ozgun, un de mes étudiants, à deux pas du lycée, coincé entre la nationale 12, un souvenir de champ cultivé, le gymnase, la petite zone commerçante, il se tient.D’une élégance rare.Son tronc s’est divisé à quelques centimètres du sol en deux branches massives. Et encore, et encore. Envol en ramifications dans le bleu.Il n’est pas figé. Il semble presque joyeux dans ses élans dont certains presque à l’horizontale, comme s’il cherchait à caresser le... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 février 2016

Merci d'avoir redressé la colonne Djed...

« Merci d’avoir redressé la colonne Djed » Voici la réponse que j’ai reçue d’une amie à qui je faisais part de certaines réflexions. Cette amie a coutume de travailler fort tard dans la nuit. J’ai d’abord pensé qu’elle avait mélangé ses réponses à deux courriers différents.Et puis Djed…vraiment, ça ne m’évoquait rien, rien de rien. Les colonnes Buren, oui.Les colonnes Morris aussi.La colonne Vendôme aussi.Décidemment Paris est une ville traversée de verticales…au pied desquelles l’horizontalité sinueuse de la Seine répond... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2016

Tu pourras reposer

À l’orée du bois sombre où les os fondent en cendre,Une seule question s’élèvera, posée par les brins d’herbe,Répétée en écho par les rochers patients,Murmurée doucement par le glouglou des sources,Soufflée aux quatre vents par les grands rugissants,Brodée au coton blanc sur l’azur infini,Chantée par hirondelles et autres martinets :As-tu rempli ta coupe et poli ton miroir ?Que tous les feux du ciel s’y mirent comme en eau pureQue les douces mésanges y rajustent leurs plumesQue les tendres grenouilles au printemps... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

Prends soin de ta flamme...

Prends soin de ta flamme.Couve la ardemment. Nourris la de tes émerveillements, de tes colères, de tes joies, de l’appétit de savoir.Au cœur de cette flamme habite ta beauté. Telle une graine vive déposée dans la terre, elle exerce en ton être sa poussée continue. Pas un instant de vie où elle ne cherche à éclore.A travers tes échecs, tes errances, tes peurs, elle se fraie un passage dans ces terres désertes où l’humide du désir n’est qu’une trace sèche aux lèvres de ta blessure.Imagine la force qu’il lui faut déployer pour continuer... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :