26 octobre 2015

Bleu de prusse

Tu ne reviendras pas. Je sais. Tu es parti. Tu étais parti avant que d'arriver.Je le savais mais j'ai voulu rêver. Ca ne coûte rien de rêver.On laisse sur l'oreiller un peu de poussière de nuage, une caresse d'étoile, de la poudre de comète. Au matin, on maquille son coeur, on accroche des ailes à ses chevilles, on enrubanne son sourire et on s'enveloppe de la moire de son rêve pour traverser le jour.Un jour et puis un jour encore à attendre ta main, à attendre ta voix, à attendre ton rire et ses éclats.Les jours tissent une... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2015

Voir ou ne plus voir, telle fut ma question...

Un jour, les lignes horizontales et les lignes verticales sont devenues pour moi des vagues. J’aime les vagues, leur couleur qui se plombe à l’orée de l’orage, l’émeraude pastel lorsqu’elles déferlent au rivage, ces dentelles d’écume dont elles s’enveloppent, le fracas de leur chute à l’assaut des rochers, la caresse douce dans leurs étreintes avec le sable, leur puissance dans les tempêtes et leur tendre étreinte les jours de beau soleil. J'aime ces enroulements majestueux dans lesquels les surfeurs dansent à perdre haleine.... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,