07 janvier 2017

L'angoisse comme un ruban

Il est venu s’installer chez moi, un jour de bel automne, le soleil enrougissait les feuilles.Le petit chat l’a suivi dix jours plus tard.Il est arrivé avec son grand sac de cuir fatigué. Le sac. Lui aussi. Si fatigué de vivre, de poser ses bagages le temps d’une accalmie ou d’une défaite annoncée pour les refaire encore et encore et se replanter quelques mètres plus loin. Comme les racines mises à nu sont blessées par le grand jour…Si fatigué d’être le terrain de jeux d’angoisses toutes plus violentes les unes que les autres.... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]