Empreintes à l'encre mauve

06 août 2017

République

Aller rejoindre un ami à République pour lui donner des clés. Arriver en avance. Marcher sur la place encore fraîche et peiner à imaginer être là, la nuit, debout, tant tout semble être comme immuable, la statue avec ses dates, 20 juin, 14 juillet, 4 août 1789…et le ciel si bleu, traversé de nuages, si blancs.Observer l’arrivée d’un groupe de bien plus jeunes que soi. Ils mettent de la musique. Ils ont l’air de danser, ensemble. A y regarder de plus près, il y en a un ou une juché sur la margelle de la fontaine qui encercle la... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mai 2017

Michel

L’ami s’en est allé et je porte ma peine. Malgré l’oiseau qui chante au printemps foisonnant. L’ami s’en est allé, sa voix grave et chaude ne m’invitera plus à la joie de danser. Il ne me dira plus « continue, tu le dois, pour eux, pour les petits qui attendent ta voix, pour moi aussi un peu, pour cette lumière en plus que tu ajoutes au jour » L’ami s’en est allé. Je peine à le trouver au beau milieu du ciel là où, dit-on, dansent les anges avec le petit peuple ailé. L’ami s’en est allé. Avec élégance. Vite. Hier encore partageant... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mai 2017

Toucher

Quelques heures à Paris. Riches de présents. Riches du présent.Levée tôt pour arriver matin. De ma banlieue où bruissent les feuilles des arbres et pépient les oiseaux, le train pour gagner ce lieu d’hommes et d’histoire. Nous nous étions donné rendez-vous au Louvre. Rien que ça ! Devant la pyramide. Sans arrière pensée puisque nous nous rendions à l’expo Vermeer. Le soleil se répandait en taches d’arc en ciel sur le parvis de la pyramide inversée.Vermeer. La lumière, le silence, l’attente. Un suspens plus serein que celui de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 18:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2017

Lutins

  S’en aller doucement, laisser filer au ciel les nuages en dentelles, et marcher lentement en longeant le ruisseau.Penser à l’enfant, cette petite fille qui plongeait son regard dans l’infini du ciel.Penser à cet enfant, mon fils,  pensant qu’il pouvait être le rêve d’un plus grand que lui.Entendre encore la voix ferme et tranquille des anciens étudiants parler de l’avenir,  avec au cœur l’espoir qu’il se tisse de nos mains réunies.Lire avec effarement les insultes.Entendre ces cris surgis d’entrailles nauséabondes... [Lire la suite]
Posté par Une vie de prof à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2017

Saisissement

Saisie par une phrase au détour d’une lecture.Saisie. De ces saisissements qui, dans l’instant, suspendent toute pensée, tant la gravité de la prise de conscience court circuite le raisonnement, envahit l’intellect, débranche le fonctionnement mental. De ces saisissements qui sont sidération.Sidération, ce mot rempli d’étoiles, piquetées sur le silence bleu nuit d’une pensée enfuie.Une phrase que j’ai déjà oubliée dans sa formulation exacte : je ne parviens jamais à mémoriser la forme, je ne retiens que l’esprit des textes. Le... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :